10 propositions pour développer la dialyse à domicile

La SFNDT - Société Francophone de Néphrologie Dialyse et Transplantation - vient de publier un ouvrage qui présente 10 propositions pour développer la dialyse à domicile. L'objectif de ce document, "Ma Maladie Rénale Chronique 2022, est de participer au développement de la dialyse à domicile, pour apporter ainsi plus d'autonomie au patient dialysé, avec une meilleure efficience pour le système de santé.

> Téléchargez le guide "Ma Maladie Rénale Chronique 2022"
 

Préface du guide par Michel Coulomb, Président de France Rein

De la parole aux actes ! Les pouvoirs publics, les institutions, les professionnels du soin… l’ensemble des maillons de la chaîne de santé s’accorde à dire que le patient est aujourd’hui un acteur central de sa prise en charge. Le dire, c’est bien ; le traduire en actes, c’est mieux.

La dialyse à domicile représente à cet égard un parfait exemple de dysfonctionnement du système : les insuffisants rénaux en phase terminale sont trop souvent incités à se tourner vers des centres de dialyse pour des raisons pratiques ou économiques, les néphrologues préférant garder leurs patients « sous la main » et les établissements de santé cherchant à entretenir une file active. Cette voie imposée se fait au détriment du projet de vie, qui a pourtant vocation à structurer un parcours de soins capable de répondre aux besoins et attentes des patients. La dialyse à domicile est, dans ce contexte, synonyme d’autonomie et de plus grande liberté. Elle doit donc être abordée et explicitée très tôt dans le parcours, bien avant l’entrée en suppléance, de façon à permettre un choix éclairé, répondant au mieux aux aspirations individuelles.

L’ouverture vers le domicile sera favorisée par une meilleure intégration de l’expérience patient dans les réflexions et décisions collectives. Les usagers, par l’intermédiaire de leurs représentants et/ou des associations de patients, doivent être mis en capacité de travailler avec les établissements et les autorités de santé, pour questionner les organisations et les étudier du point de vue du patient dans le but de définir de nouvelles modalités organisationnelles et créer une dynamique de déploiement des techniques de dialyse à domicile. Un domicile qui ne doit pas être vu comme une contrainte ou une impossibilité, mais bien comme une option assurant à ceux qui le souhaitent d’être plus autonomes et de vivre pleinement leur projet de vie, en gérant à leur façon les contraintes de la maladie.

Cette opportunité est mise en exergue par la HAS depuis plusieurs années, mais elle demande, pour se concrétiser, une adhésion renforcée des autres acteurs de santé. Un enjeu d’implication facilité par les propositions de cet ouvrage, issues d’un travail collaboratif au bénéfice des patients, mais aussi du système de santé français dans sa globalité.

Michel Coulomb Président de France Rein

Inscription
Newsletter