Deux nouvelles fiches pratiques sur le régime hypoprotidique et les précautions alimentaires.

Divers éléments difficiles à éliminer du sang ou impactant le fonctionnement rénal sont à surveiller dans les apports alimentaires. Il faut en effet surveiller le sel, les protéines, le phosphore et le potassium présents dans l’alimentation.
Les restrictions alimentaires dépendent du stade de la maladie. En amont de la suppléance, des précautions alimentaires pour faciliter le travail des reins et tenter de retarder l’évolution de la maladie, doivent être mises en place.

Pour en savoir plus consultez la Fiche pratique France Rein n°89 - Régime hypoprotidique et précautions alimentaires et son questionnaire associé.

Inscription
Newsletter