Lancement d'ALLOCOVID. Un numéro national pour informer et assurer un suivi en temps réel de l'épidémie Covid-19, grâce à l'intelligence artificielle

Afin de répondre à l’urgence de la crise sanitaire, des professeurs, médecins et experts en épidémiologie et intelligence artificielle de l’INSERM et de l’Université de Paris, ont uni leurs forces avec des acteurs reconnus de l’IA (Intelligence Artificielle) pour créer et développer un dispositif permettant de lutter contre l’épidémie COVID-19.


A compter du 24 avril 2020, les personnes de plus de 15 ans souhaitant vérifier si leur profil ou état de santé nécessite une attention particulière, sont invitées à contacter les assistants virtuels d'AlloCOVID via ce numéro dédié - 0806 800 540 - autant de fois que leur état le nécessiterait. Elles seront alors mises en relation avec un agent virtuel « intelligent » capable de synthétiser les informations médicales données, et qui pourra en fonction de ces informations, orienter les personnes sur leur susceptibilité d’être atteinte ou non par le COVID-19.

L’assistant numérique est également capable de détecter les signes de gravité de la maladie, ainsi que les patients vulnérables nécessitant une attention particulière. Les patients atteints d’une maladie rénale chronique sont particulièrement à risque. Ainsi, le réseau de patients France Rein participe activement à l’initiative et la diffusion d’AlloCOVID auprès de ses membres. Au total, 1 000 agents vocaux virtuels intelligents au service des citoyens sont accessibles 7J7, 24/24. Evolutif, ce dispositif intelligent sera enrichi et adapté au fil des semaines en fonction de l’évolution des connaissances sur l’épidémie.  

De plus, le dispositif AlloCOVID contribuera à l’optimisation du recueil de données pour assurer un suivi en temps réel de l’épidémie partout en France, DOM TOM inclus, accompagner la sortie de confinement et détecter immédiatement de potentiels foyers de résurgence de manière synergique et complémentaire des dispositifs existants (maladiecoronavirus.fr, SOS médecins, réseau Sentinelle, etc.) centralisés par Santé publique France.  

Ce projet a bénéficié d’une attention particulière concernant les enjeux de cybersécurité et de de protection des données ainsi que le respect de l’anonymat des personnes. L’ensemble du parcours réglementaire a été validé par la commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).   
Ce projet a donc pour objectif de donner les moyens à la population de participer activement à la lutte contre la crise sanitaire par une action citoyenne permettant à la fois d’être orienté sur son état de santé et d’informer sur l’évolution de l’épidémie dans le cadre de la sortie du confinement sans concession sur la protection des données et des libertés individuelles.

> Télécharger le Communiqué de Presse

Inscription
Newsletter