Force est de constater que le nombre malades en attente de greffe ne cesse de croitre, et ce malgré le fort potentiel de prélèvement d'organes.

Le 3ème plan greffe arrivant à son terme, le collectif Greffes+ a organisé, le 14 octobre dernier, les premières Assise Nationales du Don d'Organes.
Cette journée a eu pour vocation de rassembler et d'associer tous les acteurs autour du partage et de la diffusion de bonnes pratiques liées au don d’organes, afin de permettre plus de prélèvement pour augmenter ainsi le nombre de greffes.

220 personnes ont pris part à ces premières assises.
100 participants en présentiel et 120 en visioconférence.

Greffes+, collectif dont France Rein fait partie depuis sa création, a identifié et répertorié un ensemble de propositions, retranscrites au sein d’un manifeste.
Ces propositions on été présentées lors des assises.

Elles traduisent la volonté des acteurs de terrain de voir évoluer notre système actuel, en abordant notamment les questions de gouvernance, de conditions d’exercice et de formation des équipes soignantes, de don du vivant et de culture du don.

Des échanges sur leur mise en oeuvre ont eu lieu autour de 4 "tables rondes" :

  • "Quels leviers pour soutenir et renforcer l'activité des équipes de prélèvements et de greffe ?"
  • "Politique du don d'organes : quelle gouvernance pour une organisation de la chaîne du don plus efficiente ?"
  • "Transplantation et don du vivant : comment optimiser le recours ?"
  • "Grand public, professionnels de santé, enseignants : comment instaurer une véritable culture du don en France ?"


 > Télécharger le manifeste 

Inscription
Newsletter