Les Maladies Rénales

La créatinine

La créatinine

La créatinine, signal d’alarme de nos reins

La créatinine est un déchet métabolique qui provient de la destruction normale des cellules musculaires, en perpétuel renouvellement. L’organisme élimine la créatinine par voie urinaire grâce aux reins. Lorsque ceux-ci ne fonctionnent plus normalement, il y a une augmentation dans la circulation sanguine des taux de créatinine, d’urée et d’acide urique. La créatinine est le marqueur-clé de l'insuffisance rénale. En comparant le niveau de créatinine dans le sang à la quantité de créatinine évacuée par les urines, on peut évaluer l'activité des reins.

La clairance de la créatinine (ou débit de filtration glomérulaire, DFG) permet d’évaluer le degré de l’insuffisance rénale. Elle indique la proportion du "travail" des reins par rapport à ce qu’il pourrait être idéalement.

Le calcul de la clairance de la créatinine se fait en fonction du taux de créatinine, de l'âge, du sexe, de la taille, du poids, du fonctionnement cardiaque et rénal et d'un possible traitement médicamenteux.Un adulte en bonne santé a une clairance comprise entre 80 et 120 ml/mn.
DFG au-dessus de 90 : fonction rénale satisfaisante.
DFG en dessous de 60 : dégradation de la fonction rénale.
DFG en dessous de 15 : perspective de la dialyse (les reins ne font plus que 15 % de leur travail d’épuration).

A partir d'un certain stade, il faut prévoir un traitement pour pallier l'insuffisance des reins. Le choix du mode de suppléance se fait avec le néphrologue qui explique au patient les différentes techniques possibles et pourra lui conseiller la plus adaptée à son cas.

Inscription
Newsletter