Vivre Avec

Dialyse et temps de travail

Près de 10 millions de personnes en France sont en âge de travailler et présentent une ou plusieurs maladies chroniques. Se maintenir dans l’emploi, en retrouver un, éviter la mise au banc… Les épreuves sont nombreuses pour ces personnes malades, souvent désireuses de travailler.


Près de 10 millions de personnes en France sont en âge de travailler et présentent une ou plusieurs maladies chroniques. Se maintenir dans l’emploi, en retrouver un, éviter la mise au banc… Les épreuves sont nombreuses pour ces personnes malades, souvent désireuses de travailler.

Dialyse et temps de travail

Vous pouvez vous absenter sur votre temps de travail pour vous rendre à vos séances de dialyse et demander à votre Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) une compensation financière pour perte de salaire.
L'Indemnité Compensatrice de Perte de Salaire (ICPS) permet ainsi aux personnes dialysées du régime général de s'absenter sur leur temps de travail pour leur dialyse, en percevant une compensation financière de ces absences.
Dialyse à domicile : Indemnité compensatrice sur justification de la perte de salaire (attestation de l’employeur).
Dialyse en centre : Indemnité compensatrice servie en complément des frais de transport sur justificatif de la perte de salaire. Pour ces deux modes de traitement l'indemnité est versée par votre CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie).
Fonctionnaire : Le temps de dialyse est pris sur les congés de maladie sans perte de salaire

Temps partiel thérapeutique

Souvent appelé "mi-temps thérapeutique", le temps partiel thérapeutique est une solution temporaire qui doit faciliter, à terme, la reprise du travail à temps plein.
Régime général de l'Assurance Maladie :
Il s’agit d’une reprise de travail progressive. Il est prescritpar le médecin traitant et le médecin conseil de l'Assurance
Maladie doit donner son avis, de même que le médecin du travail. L’employeur peut le refuser.
En cas de désaccord, la décision est prise par l’Inspecteur du travail. Il vous faut en parler à votre médecin du travail et votre employeur pour qu’ils puissent réorganiser le service en conséquence. La durée est de 3 mois, renouvelable dans la limite de 1 an.
Régime de la Fonction publique :
Il peut être accordé après 6 mois consécutifs de congé maladie pour une même affection ou après un CLM (Congé de Longue Maladie) ou un CLD (Congé de Longue Durée), ou après un accident de service.
La durée du temps partiel thérapeutique est de 3 mois renouvelables dans la limite de 1 an par maladie ayant ouvert au congé.
 

Extrait du dossier "Emploi et IRC" de la Revue n°147

Inscription
Newsletter