Semaine nationale du rein 2018

Semaine Nationale du Rein 2018

Présentation

6 millions de personnes ont les reins malades  et l’ignorent. Lorsqu’elles s’en rendent compte, il est souvent trop tard.
Pourtant, en s’informant sur ces pathologies et les risques qui y sont associés et en se faisant dépister, il est possible de retarder, voire d’éviter ces maladies très lourdes (l’insuffisance rénale est souvent synonyme de dialyse et/ou de greffes).
Pour la 13 ème année consécutive, France Rein organise, du 3 au 10 mars 2018 la Semaine Nationale du Rein. Partout en France, des stands d’informations et des lieux de dépistage gratuit vous sont ouverts.

> Téléchargez le communiqué de presse

Un diagnostic précoce, pour une meilleur prise en charge

1 personne sur 10, en France, est concernée par les maladies rénales. Un fléau qui ne cesse de progresser puisque plus de 11 000 personnes chaque année apprennent qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique terminale nécessitant un traitement de suppléance (dialyse ou greffe). 36 000 personnes sont porteuses d’un greffon rénal et 12 500 patients sont en attente d’une greffe de rein tandis que 46 000 patients dialysent. Un constat alarmant qui pourrait être amélioré par un dépistage précoce.
Se faire dépister pour mieux protéger ses reins
Pour plus d’un tiers des personnes qui souffrent d’une insuffisance rénale chronique (IRC), le diagnostic est posé au dernier moment : ils doivent alors dialyser en urgence. Les dépistages de la Semaine Nationale du Rein permettent d'orienter de nombreuses personnes vers leur médécin traitant pour des examens complémentaires et la consultation avec un néphrologue (environ 10 % des personnes dépistées). 
Les femmes au cœur de l’événement
« Le Rein et la santé de la femme », telle est la thématique de cette Semaine Nationale du Rein, qui sera déclinée au travers de rencontres et colloques organisés dans le réseau France Rein.
Bien que moins touchées que les hommes par l’insuffisance rénale (elles représentent 40 % des personnes en insuffisance rénale chronique terminale), les femmes atteintes d’IRC ont des problèmes qui leur sont spécifiques :
  • la fertilité est souvent fortement perturbée,
  • la grossesse présente des risques de complications lorsque la femme est dialysée (cf. notre fiche pratique),
  • bien que moindres, les risques sont également présents lorsque la femme enceinte est greffée (cf. fiche n°9)
  • certaines infections urinaires (entraînant l'apparition d'un calcul dit d'infection) peuvent conduire à l’insuffisance rénale chronique. Or l’on sait qu’une femme sur deux sera un jour confrontée  à une cystite au cours de sa vie. Même si la part d'insuffisances rénales chroniques causées ou favorisées par une infection urinaire reste faible (1 à 2 %) il est difficile de se dire que certains facteurs de risque évitables peuvent conduire à la disparition irréversible de toute fonction rénale.
La Semaine Nationale du Rein reste l’occasion, pour les femmes comme pour les hommes, de se faire dépister et de vérifier le bon fonctionnement de leurs reins. En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce. La Semaine nationale du Rein vise aussi plus largement à sensibiliser le grand public aux problématiques relatives aux maladies rénales.

Cliquez ici pour connaître, région par région, la liste des actions mises en œuvre et des centres d’accueil.

La Semaine Du Rein En Vidéo

Salle de presse

Contact Presse

Romain Bonfillon - Tél. : 01 75 43 65 12 - 06 24 09 23 07 | r.bonfillon@francerein.org

Inscription
Newsletter