La Semaine Nationale du Rein 2019

 
6 millions de personnes ont les reins malades  et l’ignorent. Lorsqu’elles s’en rendent compte, il est souvent trop tard.
Pourtant, en s’informant sur ces pathologies et les risques qui y sont associés et en se faisant dépister, il est possible de retarder, voire d’éviter ces maladies très lourdes (l’insuffisance rénale est souvent synonyme de dialyse et/ou de greffes).


Pour la 14 ème année consécutive, France Rein organise, du 9 au 16 mars 2019 la Semaine Nationale du Rein. Partout en France, des stands d’informations et des lieux de dépistage gratuit vous sont ouverts :

Afficher en plein écran la liste des stands d'information et de dépistage SNR 2019

Cette liste est non exhaustive et sera actualisée régulièrement.


"La santé rénale : pour tous et partout"

« La santé rénale pour tous et partout », thème de l’année 2019, reflète bien les disparités existantes concernant la maladie rénale chronique :
• Disparité géographique des patients atteints par l’IRC, et difficultés d’accès aux soins et à la dialyse que cela engendre,
• Disparité d’accès à la greffe en fonction des régions,
• Disparité d’accès au choix du traitement.
Or nous sommes tous concernés par l’insuffisance rénale chronique dont le nombre de malade augmente de 2 % par an. La prévention, la prise en charge de la maladie et l’accès à la greffe doivent être améliorés afin d’offrir aux malades les mêmes choix.
La Semaine Nationale du Rein est une bonne occasion de se faire dépister et de vérifier le bon fonctionnement de leurs reins. En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce. La Semaine nationale du Rein vise aussi plus largement à sensibiliser le grand public aux problématiques relatives aux maladies rénales.

Un diagnostic précoce pour une meilleure prise en charge

1 personne sur 10, en France, est concernée par les maladies rénales. Un fléau qui ne cesse de progresser puisque plus de 11 000 personnes chaque année apprennent qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique terminale nécessitant un traitement de suppléance (dialyse ou greffe). 36 000 personnes sont porteuses d’un greffon rénal et 12 500 patients sont en attente d’une greffe de rein tandis que 46 000 patients dialysent. Un constat alarmant qui pourrait être amélioré par un dépistage précoce.

Se faire dépister pour mieux protéger ses reins

Pour plus d’un tiers des personnes qui souffrent d’une insuffisance rénale chronique (IRC), le diagnostic est posé au dernier moment : ils doivent alors dialyser en urgence. Les dépistages de la Semaine Nationale du Rein permettent d'orienter de nombreuses personnes vers leur médécin traitant pour des examens complémentaires et la consultation avec un néphrologue (environ 10 % des personnes dépistées).

La maladie rénale est dite « silencieuse » car elle ne se manifeste par aucun symptôme perceptible. C’est généralement à un stade très avancé de la maladie que l’on se rend compte que l’on est malade. Aujourd’hui en France, plus d’un tiers des personnes entrent en urgence en traitement de suppléance, greffe ou dialyse*.
Un dépistage précoce permet une prise en charge appropriée qui ralentira, voire stoppera, l’évolution vers une insuffisance rénale dite « terminale » (lorsque les reins ne fonctionnent plus du tout). Or encore chaque année, environ 11 000 personnes (+2 % /an) apprennent qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique. Le coût humain de l’insuffisance rénale chronique, en termes de qualité de vie, et son coût financier pour la communauté (l’Assurance-maladie avait établi ce coût à plus de 4 milliards en 2007) sont gigantesques. La Semaine Nationale du Rein est donc plus que jamais nécessaire.
 

Michel Coulomb, président de France Rein, à l’antenne de Radio France Internationale

« A l’occasion de la Semaine Nationale du Rein, Michel Coulomb a participé à l’émission de radio, animée par Chantal LORHO, « Priorité santé » sur Rfi avec le Docteur Isabelle Tostivint, néphrologue à La Pitié-Salpêtrière. Lire la suite et réécouter l'émission

Dépistages des maladies rénales à la clinique de Saint-Germain-en-Laye

Reportage au sein de la clinique de Saint-Germain-en-Laye avec Manon Varaldo.

La Semaine Du Rein En Vidéo

Salle de presse

Téléchargez le communiqué de presse national de la Semaine Nationale du Rein 2019

Contact Presse : Cécile Vandevivère : c.vandevivere@francerein.org / Tél : 01 75 43 65 14 - 06 24 09 23 07

Inscription
Newsletter