Fiche pratique n°7 : la prise en charge financière du donneur vivant

La prise en charge financière du donneur vivant.

Le principe de la gratuité du don est posé dans le code civil et repris dans le code de la sécurité sociale et le code de la santé publique. Les donneurs vivants ne reçoivent aucune contrepartie financière. De leur côté, les établissements de santé en charge du prélèvement ont pour obligation de garantir la neutralité financière de leur don, afin que les donneurs n’aient pas de frais à leur charge. Ces frais sont pris en charge même si la greffe n’a pas lieu ou si le donneur n’est finalement pas retenu pour le don.

Lire sur CamameoLire en ligne