Aquitaine

Aquitaine

Porto Vecchio : quelle idée magique !!!

Dès avril 2018 , Fred (infirmier de l’AURAD) commence à émettre l’idée d’un séjour en Corse, sachant qu’il avait déjà contacter le néphrologue de Porto-Vecchio … et petit à petit, l’idée fait son chemin à tel point que le 16 juin, c’est le grand départ ! Avec : Sylvie, Daniel, Jacky, Jean-Yves, Lionel en tant que patients et Nicole, l’épouse de Daniel, Françoise la compagne de Jean-Yves et Fred notre super « capitaine ».

Samedi 16 juin 2018

Nous arrivons vers 12 h à « Bordeaux / Mérignac », après que Fred ait effectué un « ramassage » de quelques-uns d’entre nous…

Le hasard fait que notre départ coïncide avec le début de la coupe du monde de foot ! Et c’est déjà la rencontre « France-Australie », pendant que nous prenons notre 1er pot en attente du départ de notre avion. On sent déjà un bien-être sur certains visages.

14h05, décollage de Bordeaux. Après avoir survolé toute la côte sud du continent et St Florent au nord de la Corse par une météo exceptionnelle, nous atterrissons à Bastia dans des conditions de rêve. Après récupération des bagages, notre Fred file récupérer notre véhicule de location et c’est « l’extase »… un fourgon Toyota tout noir « flambant neuf », un grand coffre, 9 places, toute l’équipe est ravie.

Et c’est la descente vers le sud de la Corse, pour arriver à Porto-Vecchio et découvrir notre « villa » ... qui surprend tout le monde : sur les hauteurs, 6 chambres, 3 salles de bain, piscine, terrasse et en plus …. toutes les chaines de télé, pour profiter des certains matchs de la coupe du monde. Reste à faire un maximum de courses au super U qui est à 500 m.

Dimanche

Plutôt cool, marché arabe de Porto-Vec. Et l’après-midi à la grande plage de « Santa Giulia » endroit magnifique qui promet sur le reste à venir.

Lundi

Escapade au pied des aiguilles de « Bavella », une petite merveille de la Corse mais nous avons eu malheureusement les sommets masqués par quelques nuages. Au retour, super pique-nique sur les bords du lac de « l’Ospedale » où Nicole nous a trouvé un cèpe avec lequel elle prévoit de faire une omelette… Une journée tellement joyeuse, que nous en avons oublié la glacière près du lac, obligeant Fred à remonter la récupérer !

Le soir, 1ère dialyse à 18h30 (ce qui nous permet de profiter des journées) un bon accueil et rencontre avec le néphrologue Dr Baudeau, qui confirme sa sympathie, et déjà, Sylvie (l’accro au téléphone) a son favori parmi les infirmiers…

Mardi

Magnifique journée à « Bonifacio » le soleil brille, plusieurs balades en bateau possibles : Françoise et Jean-Yves décident de partir sur les iles « Lavezzi » et le reste du groupe prend l’option de la visite de la côte et des grottes dans les falaises. Les yeux commencent à briller, la magie du séjour se fait sentir. Le soir, nous sommes 5 à assister au concert du groupe « Arapa » dans l’église de Porto-Vecchio, chants corses et violons / guitares … spectacle exceptionnel qui a réussi à humidifier les yeux de Lionel et Jean-Yves.

Mercredi

Dans la matinée, nous prenons la direction des « bassines » de Cavu. Cuvettes naturelles où l’eau est souvent tiède, formées par l’érosion et parsemées sur le trajet du torrent. Le midi, pique-nique tout au bord de la rivière, malgré certaines difficultés d’accès pour certains d’entre nous, ce fût un grand moment de convivialité.

Jeudi

À la demande générale, retour à Bonifacio, montée avec le petit train pour visite de la vieille ville, mais le pied de Daniel le trahit, retour vers la ville basse et repos, certains le suivent, d’autres visitent la vieille ville et notre Jacky est comblé de bonheur après être retourné faire la visite de la côte en bateau. Retour à la villa pour 17h et pour cause, coupe du monde « France /Pérou » …moins drôle pour les deux femmes, mais le soir, c’est LE tournant de la semaine. Nous nous dirigeons vers un resto qu’avaient déjà repéré Fred et les filles pendant que nous étions en dialyse. Idyllique ! un restaurant en bordure de plage, apéro sur une terrasse (que pour nous), affalés dans des fauteuils en rotin, tout près des paillottes, suivi d’un super diner sur l’esplanade du restaurant à 3 mètres de la plage, avec le coucher du soleil, la tombée de la nuit … le rêve dans tous ses états !

Vendredi

Le matin, direction la plage de Palombaggia, la difficulté de trouver une place de parking nous entraine sur une partie privée de la plage, qui est une des plus belles de Corse. Après avoir pris un pot dans cet endroit privilégié, de retour à la maison, Jean-Yves prépare une « caïpirinha », un cocktail qui est une spécialité brésilienne. Nicole nous cuisine son omelette « au cèpe » et pendant le repos de l’après-midi, elle, réalise des croquants qui seront sous haute surveillance, car ils sont convoités par le reste du groupe. Ensuite, elle cuisine des cannelés, pour offrir au personnel de la dialyse, enveloppés dans une belle présentation cadeau, concoctée par Françoise.

Samedi

Il nous faut quitter notre gite et remonter sur Bastia... escale à « Corte », ville symbole de cette ile. La solution pour la connaitre : « le petit train » qui nous fait une visite d’une heure et nous découvrons ainsi le côté esthétique et historique de la ville. Après avoir pique-niqué à l’arrière du « fourgon noir » nous rejoignions l’aéroport de Bastia. Suite à 3 heures d’attente dans l’avion, dû à la grève des aiguilleurs du ciel de Marseille, nous décollons et avons la chance de voler à basse altitude pour admirer les côtes méditerranéennes avant d’atterrir à Bordeaux vers 20 h.

Un MERCI exceptionnel

Nous devons adresser un merci exceptionnel à Fred, qui a tout prévu, tout organisé, avec une surveillance protectrice sur ses patients, une présence rassurante en sachant qu’il a entrepris cette démarche sur ses congés…

Merci d’avoir rendu accessible la possibilité de voyager à des personnes en dialyse. Cette escapade a établi une ambiance et un lien différent lors des séances de dialyse. Le problème est que tout le groupe attend la prochaine escale !

Jean-Yves DUVAL